moraine


moraine

moraine [ mɔrɛn ] n. f.
• 1779; savoyard morena « bourrelet de terre », d'un rad. prélatin murr- « tertre », ou du lat. mora « obstacle »
Accumulation de débris entraînés, puis abandonnés par les glaciers. Moraines latérales, médianes, frontales.

moraine nom féminin (savoyard morêna) Matériel transporté ou déposé par un glacier. ● moraine (expressions) nom féminin (savoyard morêna) Moraine d'avalanche, débris abandonnés par une avalanche. ● moraine (homonymes) nom féminin (savoyard morêna) morène nom féminin

moraine
n. f. Amas de débris de natures diverses arrachés et transportés par un glacier.

⇒MORAINE, subst. fém.
GÉOPHYS. Amas de blocs et de débris rocheux entraînés par le mouvement de glissement d'un glacier (moraines mouvantes), et apparaissant lors de son retrait ou s'accumulant sur les bords, le centre ou l'e.trémité inférieure de celui-ci (moraines déposées). Moraine frontale, latérale, médiane, terminale. Au loin, des traînées longitudinales de pierre et de blocs erratiques, repoussés par le glissement des glaciers, formaient d'immenses lignes de moraines (VERNE, Enf. cap. Grant, t.1, 1868, p.110). L'amphithéâtre de moraines glaciaires est jalonné par toute une série de noms de batailles (BRUNHES, Géogr. hum., 1942, p.278):
♦ [Les glaciers] creusent leur lit et charrient des masses de débris de dimensions variables — du grain de sable au bloc de rocher — incorporés, ou accumulés en moraines périphériques.
COMBALUZIER, Introd. géol., 1961, p.78.
Moraine de fond, moraine profonde. Matériaux rocheux situés entre la roche et le glacier et entraînés par celui-ci lors du glissement. Si les glaces polaires n'ont pas de moraines à leur surface, du moins elles entraînent une moraine profonde (LAPPARENT, Abr. géol., 1886, p.53).
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. dep. 1878. Étymol. et Hist. 1779 (SAUSSURE, Voyage dans les Alpes, éd. Neufchatel, Genève, t.1, p.455: les paysans de Chamouni nomment ces monceaux de débris, la moraine du glacier). Empr. au savoyard morêna «id.», proprement «renflement qui se forme à la lisière inférieure d'un champ en pente par suite de la descente de la terre» (cf. A.CONSTANTIN et J. DESORMAUX, Dict. savoyard, 1902, p.275), dér. d'un type mor(re), v. morailles, morion1, du rad. prérom. murr- au sens de «tertre, éminence» (cf. le toscan mora «tas de pierres», le cat. morro «tertre», l'esp. moron «id.») et du suff. -ena, prob. prérom. (cf. le piémontais morena «terreau», l'esp. moreña «tas de pierres, moraine»). Cf. FEW t.6, 3, pp.236-237b et J. HUBSCHMID, Alpenwörter romanischen und vorromanischen Ursprungs, 1951, p.14. Fréq. abs. littér.:22.
DÉR. Morainique, adj. Relatif aux moraines; formé de moraines. Plateau, région morainique; amphithéâtre morainique. Dans une même région, plusieurs dépôts morainiques sont souvent séparés par des terrains d'origine toute différente (BOULE, Conf. géol., 1907, p.181). Dans les montagnes, ce sont les talus morainiques, les cônes d'éboulis qui servent de sièges préférés à des hameaux ou à des villages (VIDAL DE LA BL., Princ. géogr. hum., 1921, p.179). [], [--]. 1re attest. 1875 paysage morainique (DESOR ds Revue des Deux-Mondes, 15 avr., p.848 d'apr. LITTRÉ Suppl.); de moraine, suff. -ique.

1. moraine [mɔʀɛn] n. f.
ÉTYM. 1779, Saussure; empr. au savoyard morena « bourrelet de terre », d'un radical prélatin murr- « tertre » (Dauzat) ou du lat. mora « obstacle » (P. Guiraud).
Géogr., géol. et cour. Débris de roche entraînés par la glace en mouvement ( 1. Glacier). || Moraines mouvantes (superficielles, internes, inférieures ou de fond, selon leur position par rapport à la glace).Spécialt (dans le lang. cour.). Accumulation, amas de forme caractéristique que constituent les moraines déposées. || Moraines latérales, médianes, transversales, terminales, frontales. || Moraines terminales en amphithéâtre (amphithéâtres morainiques). || Moraine réduite à l'état d'amas, de blocs. || Moraine d'avalanche, constituée par les débris de roche que l'avanche a abandonnés.
1 Les paysans de Chamouni (Chamonix) nomment ces monceaux de débris la moraine du glacier.
H. B. de Saussure, Voyage dans les Alpes, I, p. 455.
2 Du haut du col, on découvre quelques aiguilles de glace qui dépassent l'arête des rochers; mais de vastes moraines formées par le glacier lui-même, en cachent la vue à sa base. Au pied de ces moraines est le lac Combal (…)
Rodolphe Töpffer, Voyages en zigzag, p. 27.
DÉR. Morainique.
HOM. 2. Moraine, morène.
————————
2. moraine [mɔʀɛn], morille [mɔʀij] ou morine [mɔʀin] n. f. et adj.
ÉTYM. XIIe, morine; morille « maladie du bétail », XIIIe; du lat. mori « mourir ».
Techn. Laine enlevée de la peau d'un animal mort.Adj. || Laine moraine.
HOM. 1. Moraine, morène.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Moraine — Downtown Moraine Lage in Ohio …   Deutsch Wikipedia

  • moraine — 1. (mo rê n ) s. f. Terme de géologie. Falaise, terres escarpées au bord d un torrent, d une rivière, d un lac. •   Cette moraine, haute de 100 à 150 pieds, borde au nord est le petit lac que nous côtoyions, SAUSSURE Voy. Alpes, t. III, p. 413,… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Moraine — Mo*raine , n. [F. Cf. Prov. G. mur stones broken off, It. mora a heap of stones, hillock, G. m[ u]rbe soft, broken up, OHG. muruwi, AS. mearu tender, Gr. ? to cause to wither, Skr. ml[=a] to relax.] (Geol.) An accumulation of earth and stones… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • moraine — [mə rān′, môrān′] n. [Fr < dial. morêna < morre, muzzle, akin to Sp morro, snout, headland < VL * murru, echoic word for snout] a mound, ridge, or mass of rocks, gravel, sand, clay, etc. carried and deposited directly by a glacier, along …   English World dictionary

  • Moraine — Moraine, OH U.S. city in Ohio Population (2000): 6897 Housing Units (2000): 3127 Land area (2000): 9.070917 sq. miles (23.493566 sq. km) Water area (2000): 0.272740 sq. miles (0.706393 sq. km) Total area (2000): 9.343657 sq. miles (24.199959 sq.… …   StarDict's U.S. Gazetteer Places

  • Moraine, OH — U.S. city in Ohio Population (2000): 6897 Housing Units (2000): 3127 Land area (2000): 9.070917 sq. miles (23.493566 sq. km) Water area (2000): 0.272740 sq. miles (0.706393 sq. km) Total area (2000): 9.343657 sq. miles (24.199959 sq. km) FIPS… …   StarDict's U.S. Gazetteer Places

  • moraine — (n.) ridge of rock deposited by a glacier, 1789, from Fr. moraine (18c.), from Savoy dialect morena mound of earth, from Prov. morre snout, muzzle, from V.L. *murrum round object, of unknown origin, perhaps from a pre Latin Alpine language.… …   Etymology dictionary

  • Moraine — Nom porté à la fois dans les Ardennes et dans l Ouest (35). Variante : Moraines (53, 14). Apparemment une variante (ou un matronyme) de Morain, autre forme de Morin (voir Maurin pour le sens) …   Noms de famille

  • moraine — ► NOUN ▪ a mass of rocks and sediment carried down and deposited by a glacier. ORIGIN from French dialect morre snout …   English terms dictionary

  • Moraine — This article is about geological phenomena. For other uses, see Moraine (disambiguation). A moraine is any glacially formed accumulation of unconsolidated glacial debris (soil and rock) which can occur in currently glaciated and formerly… …   Wikipedia


We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.